Avis : Demon Slayer the Hinokami Chronicle 

Il n’est jamais trop tard pour que Demon Slayer The Hinokami Chronicle débarque sur Nintendo Switch ! Déjà dispo depuis plus de 6 mois sur PC, PS4, PS5 et Xbox. L’adaptation du manga basé sur la saison 1 de l’animé (dispo sur Netflix) est une très bonne nouvelle pour les possesseurs de la console de Nintendo et des fans loupant la sortie des précédentes versions. 

C’est SEGA et CyberConnect2 qui sont à la tête du projet, une valeur sûre pour toutes adaptations Mangas/ Animé en jeux vidéo. Ils faut dire que CyberConnect2 réalise depuis de nombreuses années, les adaptations des jeux Naruto ou encore du dernier DBZ Kakarot. 

Pour vous la faire courte, ce jeu Demon Slayer reprend fidèlement toute la 1ère saison de l’animé (dispo sur Netfix si vous êtes abonnés). On incarnera dans un premier temps Tanjiro dans sa quête de devenir un pourfendeur de Demon, pour ainsi libérer sa soeur de son état physique (spoiler alert, c’est devenu un démon) mais également venger la mort de sa famille. 

On commence directement en combattant Sabito pour son entrainement, l’occasion pour nous de découvrir les touches et les différentes attaques de Tanjiro. C’est plutôt malin comme parallèle. Les coups sont assez variés et d’une simplicité déconcertante. Coup, rapide, coup lourd, garde, « éveil » qui déclenche une furie ou encore le pouvoir ultime qui permet de déclencher une attaque dévastatrice. Bien sûr, chaque personnage aura ses techniques et leurs subtilités. 

Ce que je trouve génial dans ce jeu, c’est les moments épiques des combats ! Visuellement c’est extrêmement propre, avec des effets de lumières et de particules proche de l’animé. Mêmes les scènes de fin en mode QTE (Quick Time Event) sont de toutes beautés. J’ai préféré les scènes de combat du jeu à l’animé, c’est pour dire. 

Ce Demon Slayer est principalement un jeu de combat, jouable à 2, en local ou en ligne (sous réserve d’avoir le Nintendo Online). Les personnages se débloque une fois l’histoire principal (6h environ). C’est fluide, simple de prise en mains et les techniques sont au rendez-vous sur cette version Switch.

Dans le mode histoire il y a plusieurs phases : Narration avec de belles cinématiques basées sur la série animé, les combats contre les démons et personnages principaux. Et également des phases de découvertes dans l’environnement où ce situe l’histoire : forêts, villes, ruelles, habitations… de quoi profiter de l’univers de Demon Slayer et de récupérer ici et là des récompenses. Musiques, Cinématiques bonus, illustrations… de quoi faire plaisir aux fans, même si c’est anecdotique. 

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment à redécouvrir Demon Slayer en y jouant. Les scènes sont respectées et magnifiquement réalisées. La prise de risque est minime, mais correspond à une adaptation. Je regrette tout de même qu’on ai pas eu une VF, ça aurait été bien sympa, comparé aux versions déjà sorties. 

À bientôt, 

Nemco

0 Partages

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.