Nis America revient avec la suite de « Prinny Présents NIS Classic Volume 2 ». Le Volume 1 est sortie quelques mois plus tôt en combinant 2 jeux Tactical RPG de leur catalogue rétro… « Phantom Brave » et « Soul Nomad ». Pour ce volume 2, c’est au tour de 2 jeux « comiques » de refaire leur apparition. 

En premier, nous avons « Makai Kingdom : Reclaimed And Rebound » qui est un tactical RPG sorti en 2005 sur PS2 puis quelques années après, sur PSP. C’est donc la première fois qu’on peut le découvrir, sur notre territoire.

Pour le second, on découvre « ZHP : Unlosing Ranger VS DarkDeath Evilman » sorti en 2010 uniquement sur PSP. C’est aussi une première en France, même s’il était possible de le choper sur le PSN à une période (me semble-t-il).

Deux « grands classiques » que je découvre grâce à cette édition Switch « Prinny Présents NIS Classic Volume 2 ». Une bonne initiative de la part de Nippo Ichi Software de pouvoir remettre en avant des jeux qui ont une reconnaissance au japon. Même si, j’aurai préféré une traduction française pour profiter au mieux de ces 2 jeux. Là, on aura uniquement la langue de Shakespeare. Ce qui ne ravira pas mon niveau d’anglais, digne de Louis de Funès (mais à force, je comprends de mieux en mieux). 

Makai Kingdom nous raconte l’histoire du Lord Zetta, grand maitre de l’art de la guerre, qui réussit dès le début à détruire « accidentellement » son propre monde… Chapeau l’artiste ! Heureusement il réussi à transférer son âme dans un livre sacré pour se sauver. Il faudra reconstruire le monde à l’aide de compagnons que nous pourrons créer, à partir d’éléments aussi, déjà présent dans son nouveau monde : roches, palmiers, Fougère… Oui je l’avoue c’est très perché comme idée haha. 

Tout au long de l’aventure, nous serons jugés par nos « amis » dieux et démons, qui n’hésiteront pas à se foutre de nous et juger de ce qui nous arrive… Il faudra enchainer les « Donjons » pour développer notre nouveau monde et ainsi retrouver notre corps.

 

Dans chaque donjon, nous pourrons inviter nos compagnons pour qu’ils puissent se battre à notre place. Un nombre limité d’invités est défini pour chaque map, ainsi il faudra faire son choix de façon méthodique. Chaque compagnon pourra évoluer et débloquer des attaques plus ou moins puissantes. La particularité de «  Makai Kingdom » est de pouvoir placer nos compagnons où bon nous semble dans la limite du cercle imposer, mais à la différence d’un « Tactical » classique, là il n’y a pas de « grille » On avance, recule là où l’on veut. De plus, les attaques on une portée limitée, ce qui nous obligera à placer notre combattant, pile poil au bon endroit pour attaquer. Vraiment chiant en pratique sur de longue session… Mais ce n’est pas tout ! 

On peut si on le veux, attaquer et jouer dans l’ordre que l’on veut chaque personnage, puis « exécuter » l’action enchainée de tous nos compagnons. Le tour comprend tous nos compagnons et pas seulement « un combattant ». 

Certains aimeront, perso j’ai trouvé ça brouillon, lent et frustrant quand on place notre unité à 2 mm de l’ennemi, ce qui nous oblige à tout décaler. On peut aussi attraper nos ennemis pour les lancer en dehors de la map… Drôle ! Et parfois ça débloquera la suite de la map pour défoncer le reste de ennemis cachés. 

En soit, Makai Kingdom est redondant, lent, trop peu intéressent pour y passer des heures à faire évoluer son monde et les compagnons qui nous aident dans l’aventure. 

Heureusement « ZHP : Unlosing Ranger vs Darkdeath Evilman » est là pour relever un peu notre intérêt pour cette collection volume 2 ! 

Darkdeath Evilman est le dernier boss avant la fin du monde ! Et malheureusement le Ranger qui est « normalement » nous, est en retard… Il fonce à toute vitesse pour rattraper son retard puis, malheureusement pour lui, se fait percuter par un automobiliste, puis meurt… Avant de lâcher son dernier souffle « nous » le noob sur le trottoir, allons devoir sauver le monde de ce chaos potentiel (imaginez 2 mins, s’il était mort au bois de Boulogne haha, le jeu n’aurait pas été le même). 

La plus drôle, c’est de laisser le jeu choisir le nom de notre personnage (j’avoue j’avais pas d’idée de nom). Et le jeu à choisi pour moi « personnage principal » c’est vraiment drôle je trouve haha. 

Bref, bien évidement, on se fait exploser par le gros méchant, puis on se retrouve sur une base dans l’espace en compagnie de 2 rangers aguerris qui vont nous former pour défier le Drakdeath. On va donc enchainer les allez/ retour dans les différent donjons du « Bizarro Eath » un monde alternatif où l’on retrouve certaine personne d’un monde à l’autre (vous comprendrez en y jouant). 

L’action est découpée en différents chapitres, eux-même entrecoupés par des dialogues et donjons remplis d’ennemis créés aléatoirement, un peu comme dans « Pokemon Donjon Mystère ». À chaque pas, les ennemis bougent et si l’on rentre dans leur champs de vision, gare à nos fesses car ils ne vont plus nous lâcher. Bien sûr, on pourra récolter des armes et même des fingues (truc de dingue quand on y pense) épée, lance, gants de combats… et aussi tout plein d’équipements pour notre corps (je suis même tomber sur un tank !). 

ZHP est assez difficile ! On perd rapidement quant on y va en mode bourrin. Une chose est sûre, il ne faudra pas s’attacher à notre équipement… Parce qu’après chaque défaite, notre personnage perdra tous ce qu’il porte sur lui, même son argent. Un arbre de compétence est tout de même là pour nous rendre plus fort. Mais un pas après l’autre, afin de garder ses objets, et surtout notre nourriture. Chaque pas de votre personnage consommera de l’endurance. S’il arrive à zéro, c’est votre vie qui baissera petit à petit. C’est donc de la gestion en plus de la stratégie pour ne pas se faire encercler entre différents ennemis. 

L’humour est vraiment sympa dans ce ZHP et parfois, les personnages casseront le 4ème mur, ce qui rend ZHP encore plus unique. On aura même le droit à des références de la Pop Culture. 

Pour résumer « Prinny Present Nis Classics Volume 2 » vaut le coup, pour découvrir ZHP Unlosing Ranger vs Darkdeath Evilman. Une très belle découverte pour ma part en tout cas. 

A bientôt, 

Nemco  

0 Partages

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.