Parfois, il est possible de tester des jeux totalement barrés, surprenant même ! C’est le cas de Yurukill, sorti ce mois de juillet sur Nintendo Switch ! Edité par Nichi nippon Software, ce jeu atypique mélange des genres totalement inhabituels : Visuel Novel pour les parties dialogues entre les personnages, Point & click au moment de l’enquête et shoot them up pour la partie révélation… 

Un mix qui fait mouche malgré tout ! 

Tout commence avec Sengoku, qui se retrouve sur un bateau, direction l’ile de « Yurukill ». Une sorte de parc d’attraction de la seconde chance. Accusé de plusieurs crimes, il se retrouve au coté d’une « exécutrice » qu’il ne connait pas… Et qui à le droit, à tout moment de le tuer ! Faut dire qu’il a été accusé pour un homicide (vous en saurez plus en jouant). 

On est guidé par la maître de cérémonie « inko » qui n’est autre que le maitre du jeu, elle nous explique longuement les avantage de participer à « Yurukill » ce parc d’attraction aux multiples épreuves qui une fois remportées, nous rendra la liberté. Surtout que notre Sengoku crie son innocence depuis le début. 

La partie enquête ou plutôt point & click est assez simple. On se balade de pièce en pièces à la recherche d’éléments qui pourront nous permettre de passer à l’étage d’après. Par exemple en premier, un robot nous demandera de lui trouver du papier et des crayons de couleurs… Simple mais pas anodin, vu qu’il y aura un rapport avec la suite plus tard dans le jeu. 

Vient la phase du Shoot them up et là, soyez bien accroché ! Sans trop vous spoiler, « l’exécuteur » qui a le pouvoir de vous tuer à tout moment du chapitre, grâce au collier empoisonné que vous avez autour du cou, vous confrontera en combat singulier pour que vous puissiez prouver votre innocence… C’est un peu complexe a comprendre, sans y avoir jouer je dois bien l’avouer. En gros, grâce aux indices que vous aurez récoltés, il faudra entre chaque « combat de shoot » lui balancer vos indices à la tronche, pour ainsi continuer votre combat contre elle, afin de remporter la victoire. 

Il m’est arrivé de perdre la partie, mais heureusement pour nous, les points de sauvegardes se trouvent juste avant votre échec, si vous vous trompez. C’est bien moins frustrant, vu que le jeu est assez long et linaire. 

L’ambiance est vraiment cool, avec ce mix Squid Game et le jeu Danganronpa. Ça fait plaisir de voir des jeux, obscures et très niches, arriver sur la Nintendo Switch, comme pour l’époque de la PSVita. Une prise de risque qu’il faut mettre en avance, même si le jeu ne plaira pas à tout le monde, au moins il mélange des genres et ça match bien ! 

C’est un jeu qu’il faudra tôt ou tard tester, pour sa culture de gamer à mon humble avis. Il offre de la fraicheur et une ré-interprétation du shoot them up. Cette idée de jugement hyper rapide, flashy rend trop bien ! 

Si vous êtes curieux, n’hésitez vraiment pas, vous passerez un bon moment, surtout que ce jeu est traduit en français, héhé. 

À bientôt, 

Nemco 

0 Partages

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.